Actions sur le document
Conférence : Léon Jouret (1828-2018), un compositeur du Pays d'Ath

Conférence : Léon Jouret (1828-2018), un compositeur du Pays d'Ath

    • Quand 17/11/2018 de 15:00 à 16:30 (Europe/Brussels / UTC100)
  • Catégories d'événements Conférences & Ateliers
  • Ajouter au calendrier iCal

Jouret Léon parArthur BesengezA l’occasion du 190e anniversaire de la naissance de Léon Jouret (17/10/1828-06/06/1905), le Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie d'Ath organise une conférence qui replacera le compositeur athois dans le contexte historique de l’époque, l’Indépendance belge sous l’aspect musical, et le rôle qu’il a tenu dans ce contexte.

Emigré à Bruxelles, Léon Jouret est néanmoins resté au contact de sa terre natale où il a eu une certaine audience. A côté de la publication de 24 chansons traditionnelles du Pays d’Ath, il a également harmonisé le Grand Gouyasse pour piano et écrit une cantate pour l’inauguration de la statue d’Eugène Defacqz. Plusieurs airs musicaux interprétés par des artistes locaux baliseront la trame de l’exposé.

Le conférencier est André VAN OEKEL, licencié en musicologie, membre de l’Association des conférenciers francophones de Belgique.

Accompagnement musical : Miyaghi Osada, artiste lyrique, mezzo-soprano ; au piano : Tangui Catoire, directeur de l’Académie de Musique d’Ath.

Exceptionnellement la séance se tiendra à l'Académie de Musique, salle Léon Dubois.

Veuillez noter que la conférence sera précédée, entre 14 h et 15 h, d’un concert de carillon. Jean-Claude Molle interprètera un programme de 16 chansons du Pays d’Ath, recueillies et harmonisées par Léon Jouret avec la collaboration de deux écrivains (Gustave Lagye et Gentil Antheunis).

1. Le carillonneur, n° 25 (Ath, 1861); 2. Cloques sounez la Toussaint, n°8 (Irchonwelz, 1856); 3. Les géants, n°13 (Ath, 1856); 4. Le violoneux, n°19 (Ath, 1857); 5. Vie rustique, n°10 (Isières et Lanquesaint, 1855); 6. La vache égarée, n°2 (Arbre, 1852); 7. Noël que chantait ma grand-mère, n°4, (Maffle, 1857); 8. Fin de Moisson (ronde champêtre), n°9 (Flobecq, 1855); 9. Chanson du tailleur de pierre, n°6 (Maffle, 1856); 10. Ducasse, n° 13 (Mévergnies, 1855); 11. Promenade, n° 14 (Ellezelles, 1868); 12. Les abandonnés, n°17 (Maffle, 1856); 13. La forge, n°18 (Attre, 1856); 14. La berceuse; 15. Ô sol natal, ô doux pays, n°6 (Maffle, 1857); 16. Les conscrits, n° 23 (Maffle, 1858).

Ces chansons sont classées dans Léon Jouret, Chansons du pays d’Ath, Bruxelles, Schott frères, 1899 pour la plupart. Certaines (les numéros 3, 9) sont reprises dans Les Chants de l’école et de l’atelier, Bruxelles, Schott frères, s.d. (1897). Les adaptations au jeu du carillon sont de Géo Clément (2, 8, 14), Maurice Clément (3, 4, 6, 10, 11, 12, 13), Jean-Pierre Jorion (16) et Jean-Claude Molle (1, 5, 7, 9)