Actions sur le document

Conférence : Les "malcontents" et Alexandre Farnèse (1578-81)

Le Hainaut fer de lance d’une pacification politique et religieuse ?
Quand ? Le 20/01/2018,
de 15:00 à 16:30
Où ? Maison des Géants
S'adresser à Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie d'Ath et de la Région
Téléphone 068/68.1350
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Le Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie d'Ath accueille à sa tribune Jean-Marie Cauchies, professeur émérite de l’Université Saint-Louis – Bruxelles et de l’U.C.L., membre de l’Académie royale de Belgique.

Dans l’ultime phase de la « révolution des Pays-Bas », c’est-à-dire de la révolte contre la monarchie espagnole dans le dernier tiers du XVIe siècle, le Hainaut constitue un terrain d’observation privilégié. Au cours des années 1578-1581, plusieurs provinces, en effet, choisissent de se réconcilier avec le roi Philippe II, souverain « naturel », quoique contesté, et ce en raison de l’attitude ambiguë des États généraux, des intrigues de Guillaume d’Orange (le Taciturne), chef de file de l’opposition, et de l’intransigeance des républiques communales calvinistes imposées dans plusieurs villes de Flandre et de Brabant. Le Hainaut joue un rôle moteur dans l’évolution des « partis » en présence. L’enjeu est de taille : concilier ouverture religieuse, loyauté monarchique et défense des « libertés » du pays. Une prise de position nouvelle se fait jour dans ce sens : celle des « Malcontents ». Un habile diplomate entre en scène : le gouverneur général Farnèse, neveu du roi. Et Mons va abriter dans ses murs, pendant plus d’une année, le gouvernement légal des Pays-Bas…